>> voir le panier
<< retour au catalogue

Rhapsodia sacra. | Tamino | SPM 1520 389 CD | 2004

Interprète(s) : Vincent Gillig, trompettes. Daniel Pandolfo, orgues.
Livret Rhapsodia sacra.
Tamino SPM 1520 389 CD (2004) DDD 70’38”
En voie d'épuisement.

EDN : Enregistrement numérique réalisé dans un décor acoustique naturel sans modification, ni altération du son réel du lieu, montage musical numérique sous DatStation Sony E 7700 , bande originale d’édition DAT pour la gravure audionumérique.

Livret 12 pages. Textes musicologique et organistique en français.

Vincent Gillig, trompettes. Daniel Pandolfo, orgues.
 
Le duo toujours apprécié de la trompette et de l’orgue, dans un grand programme enregistré en Juin 2004 à Obernai. Vincent Gillig, première trompette solo de l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg et Daniel Pandolfo, aux orgues Koenig pour les oeuvres baroques et Merklin pour les autres.

L’origine du mot Rhapsodie nous renvoie à une sélection de chants ou d’odes épiques littéralement cousus ensemble (rhaptein) pour former une œuvre unique que le rhapsode déclamait de ville en ville. Le sens évolua par la suite pour désigner une pièce musicale de caractère varié - voire improvisé - d’esprit brillant, et comprenant des thèmes d’inspiration nationale ou populaire.

La Rhapsodia Sacra du compositeur suisse Eric Schmidt respecte ce schéma : ses trois parties sont liées en un seul mouvement, l’inspiration y est libre et ne manque pas de brillant. Datée de 1973, elle constitue un superbe apport contemporain au répertoire pour trompette et orgue.

Mais la définition de la Rhapsodie peut également être étendue à l’ensemble du programme de cet enregistrement. On y trouve en effet une sélection de quelques œuvres célèbres : la Suite en Ré majeur de G. F. Haendel, un Voluntary de Stanley, et des concerti de Torelli et de Tartini, morceaux initialement écrits pour violon et orchestre mais dont la transcription pour trompette et orgue est devenue un classique du répertoire. Moins connus, mais tout aussi remarquables, le deuxième mouvement du concerto de Planel - véritable temps suspendu – et le largo de Neruda apportent leurs diversités de timbres, de couleurs et d’ambiances.

Daniel Lotz, extrait du texte de livret du disque.

Couverture du livret: Photo Robert Baum.
La voûte de la croisée du transept de l'église Saints Pierre et Paul d'Obernai. Henri Wittkop. (1895 ?).
SPM 1520 389 CD
Extrait (MP3) : 21. Georg Friedrich Haendel - Bourrée
Nécessite Quick Time

Durée : 70’38”
Disponibilité : Disponible
Support : CD
Prix : 14.00 €

Ajouter au Panier
1 John Stanley 1713 - 1786
Trumpet Voluntary 3'43”
2 Jan Krtitel Jiri Neruda 1708 - 1780
Mouvement de concerto 6'33”
3 Johann Pachelbel 1653 - 1706
Vom Himmel hoch da komm ich her 1'30”
Giuseppe Torelli 1650 - 1708
Concerto en Ré Majeur 6'29”
4 Allegro 2’11”
5 Adagio 1’35”
6 Presto 0’29”
7 Adagio 0’47”
8 Allegro 1’27”
9 Johann Ludwig Krebs 1713 - 1780
Toccata 3'48”
Giuseppe Tartini 1692 - 1770
Concerto en Ré Majeur 10'21”
10 Allegro 4’04”
11 Andante 2’55”
12 Allegretto graziozo 3’22”
13 Louis J. A.Lefébure-Wély 1817 - 1870
Mazurka Elégante 2'10”
14 Robert Planel 1908 - 1994
2ème mouv. du concerto pour trompette. 6’21”
15 Joseph Callaerts 1838 - 1901
Toccata Opus 23 n°3 6'16”
16 Eric Schmidt 1907
Rhapsodia Sacra 9'33”
17 Théodore Dubois 1837 - 1924
In Paradisum 3'43”
Georg Friederich Haendel 1685 - 1759
Suite en Ré Majeur 9'10”
18 Ouverture 1’58”
19 Gigue 1’57”
20 Minuetto 2’24”
21 Bourrée 1’12”
22 Marche 1’40”