>> voir le panier
<< retour au catalogue

L'orgue Silbermann de Gries | Pamina | SPM 1307 405 CDR | 1985

Interprète(s) : Marc Schaefer
Auteur(s) : Multiples
Livret PARU DISPONIBLE !!!
En voie d'épuisement.

Les bons moments de musique de l'artisan du son émérite.

Collection des Orgues Historiques d'Alsace.




EDN : Enregistrement analogique réalisé dans un décor acoustique naturel sans modification, ni altération du son réel du lieu, digimère numérique sous DatStation Sony E 7700 , bande originale d’édition DAT pour la gravure audionumérique.





Livret 4 pages. Historique et composition de l'orgue.
Couverture du livret: Photo Eric Eisenberg.
 
L’orgue Johann Andreas Silbermann de Gries.
Pamina SPM 1307 405 CDR

L’orgue de l’église protestante de Gries (Alsace, Bas-Rhin.) est l’un des mieux conservés du célèbre facteur d’orgues strasbourgeois Johann Andreas Silbermann (1712-1783). Il fut construit en 1781. L’église de Gries servait alors aux habitants luthériens et catholiques de Gries et du village voisin Kurtzenhouse. L’achat de l’orgue fut financé par une coupe de bois extraordinaire dans les forêts communales indivises. Le nouvel instrument fut joué pour la première fois en novembre 1781 par Josias Silbermann, âgé de 16 ans, fils du constructeur.

Chronologiquement l’orgue de Gries est l’un des tout derniers instruments de Johann Andreas Silbermann. Celui-ci ne construira plus que celui de Lahr (Pays de Bade), achevé après sa mort par son fils Josias et détruit par un incendie en 1877. De ce fait l’orgue de Gries demeure le dernier instrument que Johann Andreas Silbermann ait harmonisé personnellement. Cette harmonisation n’a été que très peu retouchée par la suite, nous permettant d’entendre les timbres et la sonorité de l’orgue de Johann Andreas Silbermann dans une grande pureté.

A diverses reprises l’orgue de Gries fut cepandant transformé. On note les interventions de Stiehr, Wetzel, Roethinger et Schwenkedel. A la veille de la restauration effectuée en 1967 par Alfred Kern, l’instrument se présentait ainsi : les tuyaux de façade étaient en zinc, les tuyaux d’étain ayant été réquisitionnés en 1917. Les jeux de Pédale, ainsi que le sommier de Pédale, avaient disparu pour faire place à un Bourdon 16, sur un sommier pneumatique, avec une tirasse. A la place du Sifflet 1 se trouvait une Viole de Gambe 8, alors que la Tierce 1 3/5 avait cédé le pas à un Salicional 8. La place de la Cymbale 11 était vide. Le diapason de l’orgue avait été haussé d’un demi-ton.

La restauration a rétabli la composition d’origine ainsi que le diapason ancien, c’est à dire un demi-ton plus bas que le diapason normal.

L’orgue de Gries, qui présente la particularité d’être dépourvu de jeux d’anches, est un joyau de la facture d’orgue du dix-huitième siècle en Alsace. Il est classé “monument historique”.

Marc Schaefer
SPM 1307 405 CDR
Durée : 41'05
Disponibilité : Disponible
Support : CD
Prix : 10.00 €

Ajouter au Panier
1 Gloria Patri (Magnificat quinti toni)
Jehan Titelouze (1563-1633) 1'33"
2 Toccata en Fa Majeur
Johann Pachelbel (1653-1706) 3'59"
3 Trois fugues sur le Magnificat
Johann Pachelbel (1653-1706) 6'16"
4 “Vom Himmel hoch da komm ich her".
Johann Pachelbel (1653-1706) 1'54"
5 "Christ lag in Todes Banden"
Georg Philipp Telemann (1681-1767) 2'00"
6 Petite fantaisie en ré mineur
Georg Philipp Telemann (1681-1767) 5'15"
7 Offertoire en Do Majeur
Domenico Zipoli (1688-1726) 2'33"
8 Fantaisie en sol mineur
Johann Pachelbel (1653-1706) 3'06"
9 Variations "Was Gott tut, das ist wohlgetan"
Johann Gottfried Walther (1684-1748) 3'36"
10 Petite fugue en Do Majeur.
Johann Pachelbel (1653-1706) 0'48"
11 “Vom Himmel hoch da komm ich her". BWV 700 Johann Sebastian Bach (1685-1750) 3'15"
12 "Flötenuhrstücke"
Franz Joseph Haydn (1732-1809) 6'04"